6 conseils pour bien négocier votre premier crédit immobilier

6 conseils pour bien négocier votre premier crédit immobilier et réussir votre investissement grâce aux conseils des meilleurs professionnels de la région.

Lundi 30 juillet 2018

négocier un premier crédit immobilier

Depuis plus de 30 ans, Bouvet Cartier Immobilier est à l’écoute des personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier à Annemasse. Jeunes couples primo-accédants ou personnes gérant un parc immobilier étendu, nous nous adaptons à vos besoins et à vos projets. Notre accompagnement des transactions immobilières sur des centaines de dossiers nous permet aujourd’hui de vous présenter quelques conseils de pros pour bien négocier votre premier crédit immobilier.

1. Ayez le bon état d’esprit et préparez vos arguments

Pour effectuer un achat immobilier, gardez un esprit rationnel et documenté tout au long de votre démarche. Le tournant de votre projet sera l’acceptation de votre crédit immobilier. Ne vous laissez pas surprendre, notez tout, archivez, constituez une démarche solide et étayée pour appuyer chacune de vos décisions et de vos arguments individuellement : Combien ? Comment ? Quand ?

Conditions négociables, assurances, lois, TEG : sachez de quoi il retourne avant la négociation. Votre état d’esprit doit être celui de quelqu’un qui va décider et choisir, pas subir !

2. Adressez-vous aux bonnes personnes

Traditionnellement, les organismes qui allouent des crédits immobiliers sont des banques, ou organismes de crédit. Désormais, les banques en ligne sont présentes sur le marché, mais seulement pour les achats classiques. Si vous êtes intéressé par un rachat de crédit, une construction, la Loi Pinel ou un prêt-relais, il vous faudra rester vers les banques traditionnelles.

3. Facilitez-vous la démarche

Ayez recours à un simulateur (en ligne par exemple) pour calculer votre taux d’endettement acceptable, vos mensualités, la durée de votre crédit sont tout autant d'éléments utiles pour votre projet immobilier… Regroupez tous vos tableaux, documents et justificatifs sur un dossier, soit sur le Cloud (sécurisé) soit sur une clé USB qui vous suivra partout. Demandez des communications et traces écrites suite à tous vos échanges.

4. Estimez bien votre apport personnel et protégez votre caution

Réunissez le meilleur apport possible pour cet investissement immobilier, provenant de sources sûres et raisonnables (biens, héritage, famille, économies, livrets…). Que vous choisissiez l’hypothèque, une caution, ou l’inscription en privilège, assurez-vous de protéger votre caution ou garantie, et des termes qui vous lient, si c’est une tierce personne.

5. Négociez votre crédit immobilier !

Menez les négociations avant la signature. Après, il sera trop tard ! Questionnez et débattez les taux et conditions. N’hésitez pas à demander la reformulation de certaines clauses. Rien ne vous oblige à la souscrire votre assurance auprès du même organisme. Insistez auprès de votre conseiller financier pour annuler ou réduire les pénalités en cas de remboursement anticipé de votre bien immobilier. Surtout, ne signez JAMAIS sans avoir comparé plusieurs offres.

6. Commencez à regrouper vos pièces justificatives le plus tôt possible

– relevés bancaires (assurez-vous de blanchir vos comptes de tout découvert dans les 6 mois précédents)
– contrats de travail et bulletins de salaire
– liste des biens
– derniers avis fiscaux
– justificatif d’identité
– situation familiale
– justificatif de domicile...

Pour en savoir plus:
Comment estimer le prix d'un bien immobilier ? 
Guide de l’exonération de la taxe d’habitation 
Guide de la transition énergétique en immobilier 
Le guide du marché PTZ pour l’année 2018 
Les prix immobiliers sont à la hausse 
Pourquoi investir dans la pierre en 2018 ?
Comment renégocier votre assurance emprunteur 

Retour aux actualités