Comment bien poser un parquet : ce qu'il faut savoir

Mercredi 29 juillet 2020

poser un parquet  Annemasse

Vous venez de faire l’acquisition d’un bien immobilier à Annemasse et vous avez envie de changer certains sols pour poser un joli parquet. La première chose à faire est de décider si vous souhaitez un parquet massif ou un parquet flottant.

Les deux donnent de très bons résultats mais le parquet flottant est généralement moins cher et relativement plus facile à poser, même si cela demande tout de même un peu de soin et de savoir-faire.

La pose du parquet flottant

Le parquet flottant n’est pas fixé sur le support sur lequel il repose. Cela permet de le laisser travailler et évite l'usage de colle ou de clou comme pour un parquet massif. Il peut s’installer sur la plupart des supports de l’habitat tant qu’ils sont plans :

  • Moquette,
  • Carrelage,
  • Parquet ancien,
  • Chape de béton.

L’usage d’une sous-couche est nécessaire pour assurer une meilleure planéité et isoler le parquet flottant et un film polyane sera posé au préalable sur un support en béton pour limiter la dilatation du parquet liée aux variations du taux d'humidité et de la température.

La pose du polyane est très simple. Les lés doivent se chevaucher largement (20 cm) et les raccords être scotchés avec de l'adhésif adapté mais également remonter le long des murs.

La pose de la sous-couche garantie une bonne isolation thermique et acoustique.

Il faut la poser de préférence perpendiculaire aux lames de parquet et réaliser les joints avec un adhésif étanche.

Une fois ce travail préparatoire effectué, on peut poser la première lame en partant d’un coin à angle droit. Le sens de pose est généralement perpendiculaire au mur ayant le plus de fenêtres. Si vous n’avez pas d’angles droits dans la pièce, il faudra reporter la perpendiculaire à un des murs (celui des fenêtres par exemple) et tracer au cordeau la droite puis faire des coupes.

Il convient de poser les lames sur la sous-couche et d'insérer les cales de dilation entre les murs de départ et les lames (une dans la longueur et une dans la largeur).

Il reste ensuite à emboiter les lames de parquet flottant pour les assembler puis à taper légèrement avec un maillet en caoutchouc et une cale sur celles-ci afin de les rapprocher les unes des autres. Aucun jour ne doit apparaître au niveau des raccords.

En bout de rangée, il faut mesurer la longueur de la dernière lame en déduisant le jeu de dilatation (7 mm) puis couper et insérer la lame.

Pour économiser du parquet et du temps, il est préférable de repartir avec la chute qui aura déjà la coupe adaptée au mur et de renouveler la séquence précédente jusqu’à couvrir entièrement le sol de la pièce.

Les cales de dilatation s’enlèvent en fin de chantier puis le film polyane est découpé au cutter avant de poser les plinthes ou les baguettes de finition.

La pose du parquet massif

A la différence du parquet flottant, le parquet massif est solidaire du support sur lequel il repose. Il est soit collé, soit cloué. Sa pose est donc plus technique et plus chronophage.

La pose d’un parquet massif est donc réservée aux très bons bricoleurs ou aux professionnels. L'esthétique et la tenue dans le temps ont pour corolaire une pose réussie.

En savoir plus :

Retour aux actualités