Renégocier l'assurance emprunteur d'un bien immobilier à Annemasse

Depuis quelques mois, il est possible pour tout propriétaire d'un bien immobilier à Annemasse de renégocier l'assurance de prêt. Voici tous les détails.

Samedi 02 juin 2018

l'immobilier à Annemasse avec l'assurance emprunteur

Depuis le 1er janvier 2018, tous les emprunteurs sans exception ont la possibilité de renégocier leur assurance de prêt pour leur bien immobilier à Annemasse, une démarche à ne pas négliger tant les économies peuvent être élevées à la sortie !

Mais comment alléger sa facture de plusieurs milliers d’euros ? Réponse plus bas.

De l’importance d’être bien assuré

Pour un projet immobilier à Annemasse synonyme de réussite, il faut non seulement souscrire le bon crédit, mais aussi trouver une bonne assurance emprunteur. Le choix de l’assurance de prêt est essentiel ; il faut d’ailleurs que celle-ci soit en adéquation avec votre profil (situation professionnelle, âge, état de santé etc.).

Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que depuis peu, les règles ont changé en la faveur des souscripteurs : ces derniers peuvent maintenant renégocier leur assurance emprunteur.

Réaliser des milliers d’euros d’économies

Depuis le 1er janvier, grâce à l’amendement Bourquin, les emprunteurs ont la possibilité de renégocier leur assurance. Pour ce faire, il convient dans un premier temps de trouver une autre assurance qui présente des garanties équivalentes.

L’enjeu est de taille puisque dans le cadre de votre projet immobilier à Annemasse, ce sont des milliers d’euros qui peuvent être économisés sur la durée totale de l’emprunt. Aussi faut-il faire jouer un maximum la concurrence pour tirer son épingle du jeu !

Éviter les surprimes en étant en bonne santé

Cela dit, tous les emprunteurs souhaitant acheter un bien immobilier à Annemasse ne sont pas éligibles aux mêmes avantages. En effet, ce sont majoritairement les emprunteurs les plus jeunes, notamment ceux âgés de moins de 40 ans, qui peuvent prétendre aux plus belles économies.

La formule est simple : plus le souscripteur est en bonne santé et sa situation professionnelle stable, plus la renégociation de l’assurance de prêt sera aisée. Dans tous les cas, l’état de santé est souvent décisionnaire ; l’apparition d’une nouvelle pathologie peut entraîner des surprimes, bien que les emprunteurs puissent toujours avoir recours au droit à l’oubli pour faire valoir leurs garanties (passés dix ans, ces derniers ne sont plus tenus de déclarer certaines maladies telles que les cancers totalement guéris).

Pour en savoir plus:
Exonération de la taxe d'habitation
Le guide du PTZ en 2018
Pourquoi investir dans la pierre ?
Guide de la transition énergétique
Comment faire estimer un bien ?
Négocier un premier crédit immobilier

Retour aux actualités